Les 2 Phases de la Peinture à l’huile que vous avez ou que vous allez vivre

Cela fait 8 ans que je pratique la peinture à l’huile et en essayant de prendre du recul sur ces 8 ans, j’ai pu observer deux phases très distinctes quant à ma peinture. La raison pour laquelle je dois absolument les partager avec vous ?

Simplement pour vous permettre de peindre de manière optimale durant une phase ou l’autre. Mais alors, quelles sont ces deux phases ?

   1) L’apprentissage

Qu’est-il arrivé la première fois que vous vous êtes retrouvé face à votre toile ? N’étiez-vous pas quelque peu déboussolé, voir impressionné ?

En fait, la première phase qu’est l’apprentissage consiste à prendre ses marques avec la toile. Plus vous allez peindre et plus vous allez connaître la toile. Plus un sniper connaît son terrain, meilleur il est. Mais alors comment « prendre ses marques » lorsqu’on démarre la peinture ?

 

Prendre ses repères, ça veut dire plusieurs choses : mélanger les couleurs, essayer de créer des ombres, tenter des zones lumineuses, se familiariser avec le mouvement du pinceau… Bref plus vous allez pratiquer et mieux vous allez maîtriser votre peinture. Mais il y a encore une objection : Mes toiles ne seront-elles pas médiocres ?

Oui. Dans cette phase, la perfection ne sert à rien. Il faut simplement répartir la peinture sur la toile en fonction du modèle. Reproduire votre modèle à la perfection ?

Cela doit être votre intention mais si vous ne réussissez pas, ne soyez pas déçu, c’est normal. Faites au mieux, mais si ce n’est pas parfait, c’est loin d’être grave, ce sont vos premières toiles ! Personne n’est né avec un pinceau dans la main, les plus grands artistes sont eux aussi passés par là. Il ne faut donc surtout pas être frustré, dites-vous simplement que c’est le chemin vers de meilleurs résultats. Comment obtenir de meilleurs résultat ?

C’est très simple : Peu à peu et au fil des toiles vous allez observer vos progrès. Ce sont justement ces progrès qui vont vous permettre de renforcer encore plus votre motivation, autrement dit c’est un cercle vertueux. Vous ne devez surtout pas voir cette phase d’apprentissage comme une corvée. Durant vos séances de peinture, vous devez prendre un maximum de plaisir. Après tout, n’est-ce pas une nouvelle activité stimulante ?

Ceux qui ont franchit le plus grand obstacle de le peinture me répondront oui. Quel est cet obstacle durant cette phase d’apprentissage ?

Il est tout bête : se Lancer. Prendre la décision de commencer la peinture à l’huile dès aujourd’hui. Laissez-moi vous raconter cette petite histoire :

Tout aussi étonnant que cela puisse paraître, je n’avais aucune envie de me lancer dans la peinture à l’huile à l’époque. J’étais peut-être comme vous aujourd’hui, dans une situation de confort. Bien maîtriser le dessin me suffisait amplement, je ne voyais aucune raison de démarrer la peinture à l’huile. Et puis, je me suis dit « pourquoi ne pas essayer, au pire si ça ne me plaît pas, j’arrête ». Et aujourd’hui, je ne regrette pas une seconde le fait d’avoir essayé.

Ok vous vous êtes déjà lancé… et maintenant, comment passer à la phase suivante ?

Peu à peu vous allez donc gagner en assurance et il va arriver un moment où vous aurez atteint le plus dur : Maîtriser (plus ou moins) la peinture à l’huile. C’est à dire que vous arrivez à obtenir des résultats qui vous satisfont. Bien que l’apprentissage n’est jamais fini et se poursuit infiniment, vous allez avoir le plaisir de découvrir de nouvelles choses…

Dès lors vous rentrez dans une autre phase…

   2) La phase du Plaisir

Quel est la plus grande erreur, qu’énormément de personnes commettent, en entrant dans cette phase ? Elles se relâchent et se contentent de toiles banals, sans chercher à développer quoi que ce soit. Alors comment éviter ce phénomène ?

En fait, à partir de ce moment vous allez vous amuser comme jamais. Quand on maîtrise plus ou moins bien la peinture à l’huile, on arrive à se stade où on se dit « et maintenant ? ». Ceci va enclencher en vous un bouillonnement d’idées et vous allez pouvoir faire vos propres recherches. Faire ses propres recherches ? ça veut simplement dire expérimenter de nouvelles choses, faire de nouvelles expériences. Cela dépend de la personnalité de chacun mais voici à titre d’exemple une petite liste des choses que j’ai recherchée ou que je recherche toujours actuellement :

  • Mettre en relief au maximum mon sujet (en utilisant les contrastes de manière prononcée)

  • Amplifier la lumière aux endroits clés de mon sujet (en dosant plus de blanc dans certaines couleurs par exemple)

  • Créer de la douceur à certains endroits (vous pouvez d’ailleurs consulter cet article pour voir les outils que j’utilise)

  • Faire preuve d’un plus grand réalisme, d’une plus grande précision

  • Diversifier mes fonds, varier leurs aspects

Je pourrai continuer la liste mais vous l’avez compris, la phase du plaisir permet vraiment de s’adonner à toutes les expériences picturales inimaginables !

De plus, vous allez pouvoir vous exprimer réellement à travers cette phase. En effet, durant la phase d’apprentissage ce n’est pas vraiment nous que nous mettons dans la toile mais plutôt toutes nos maladresses et notre manque d’expérience. Or désormais que nous avons acquis cette maîtrise convenable, nous pouvons enfin faire passer nos émotions à travers notre peinture. Vous pouvez réellement dire qui vous êtes. Un exemple tout bête ?

C’est un peu comme un enfant qui apprend à parler : au départ, il n’exprime pas de manière très claire ses ressentis, simplement quelques mots (voir des cris). Puis quand il sait enfin parler de manière plus ou moins convenable, il peut réellement exprimer ses envies, ses sensations et ses émotions. Même principe en peinture !

Vous allez enfin sentir cette fierté après chaque toile que vous estimez réussie. Et cette fierté, c’est la marque du peintre accomplit, même si vos œuvres ne sont pas parfaites.

Amicalement votre,

David.

Êtes-vous d’accord avec ces deux phases ? Aujourd’hui dans laquelle vous situez-vous ?

 Les 2 Phases de la Peinture à lhuile que vous avez ou que vous allez vivre

Les recherches courantes:

  • comment se lancer en peintue a l huile (10)

5 réflexions au sujet de « Les 2 Phases de la Peinture à l’huile que vous avez ou que vous allez vivre »

  1. Jacques

    Je suis totalement d’accord avec cette chronologie pour l’avoir vécue de la même manière , une phase de découverte , d’initiation, de démystification de l’approche de la peinture en général.Ensuite oser des interprétations, s’exprimer sans se soucier de l’éventuel commentaire de quelqu’un qui n’en sait pas plus que soi. OSER, OSER, OSER, peindre dans la rue aux regard des passants qui neuf fois sur dix ont un commentaire agréable encourageant..
    Je m’exprime plus avec l’aquarelle ou l’acrylique (pour des raisons essentiellement d’odeur ) mais la démarche est la même avec toutes les techniques.
    A bientôt.
    Jacques

  2. ricco

    je suis d’accord avec la première phase, ensuite, ça dépend des gens, faire absolument réaliste ?
    Pourquoi, pourquoi faire ?
    je dois être je suppose dans la deuxième phase, les mélanges vont mieux, le geste me vient plus naturellement, en revanche, ce que ça donne est une autre histoire, un moment ça ne me déplaît pas totalement, le lendemain, je trouve ça complètement nul, je ne conserve que peu de choses, je détruit ou recouvre, ce qui me fait rire, ce sont ceux qui s’empressent de mettre ça dans une galerie aussitôt, moi, ma galerie des horreurs est virtuelle, je garde des photos,
    Sinon, j’ai trouvé une nouveau souffle avec l’huile, je pense qu’en acrylique, j’ai perdu pas mal de temps, je crois qu’il faut être très adroit pour peindre en acrylique, maîtriser les mélanges, avoir la main sûre, vu que ça sèche quasiment tout de suite, sinon, comme je lisais, pour l’odeur, ben c’est presque aussi le plaisir de l’huile, mais il y a ces nouvelles peintures à l’huile qui se travaillent à l’eau, comme les laques automobiles.

Les commentaires sont fermés.