Le secret pour s’amuser (+ progresser) en peinture

 

le secret pour samuser et progresser en peinture felix nussbaum 300x253 Le secret pour s’amuser (+ progresser) en peinture

 

Aujourd’hui j’aimerai vous dévoiler LE secret qui me permet de m’amuser tout le temps en peinture, tout en progressant.

Laissez-moi vous conter les merveilles de l’apprentissage continu.

 

 

1) Découvrir l’incroyable richesse de l’art

 

 

Je peins depuis l’âge de 12 ans mais laissez-moi vous faire une révélation… Je ne me suis jamais plus amusé que durant cette dernière année de peinture.

 

Pourquoi ? Tout simplement parce-que depuis un an (et seulement un an) je m’intéresse aux grands peintres et à leur histoire… Je me demande d’ailleurs comment j’ignorai totalement tous ces peintre immenses depuis tout ce temps… Découvrir la magie et les mystères de l’art s’avère en fait être une expérience que je qualifierais d’incroyable.

D’ailleurs c’est pour ces raisons (et les raisons qui vont suivre) que j’ai ouvert la rubrique « l’Analyse du dimanche ».

 

En entrant dans l’atelier de peintres comme Rembrandt, Velazquez, Chardin, Vermeer … On découvre des peintures et des concepts extraordinaires.

 

Quelques petits exemples qui vont tout de suite vous parler :

 

Avec Caravage, j’ai pu découvrir la magie du Claire-obscure et sa manière de faire ressortir les éléments par la lumière (il crée donc des contrastes absolument phénoménaux). De plus la manière dont il compose ses toiles est tout simplement incroyable.

 

La flagellation du christ Caravage 300x230 Le secret pour s’amuser (+ progresser) en peinture

La flagellation du christ

 

Regardez comme les corps sont dévoilés par la lumière et « surgissent » littéralement des ténèbres.

Cliquez ici pour voir un reportage sur l’oeuvre de Caravage (j’ai déjà regardé ce reportage 3 fois tellement il est exceptionnel)

 

 

Chez Rembrandt, j’ai pu découvrir sa manière incroyable de traiter la lumière… Lumière qui irradie et transcende la réalité…

Portrait de la mère de Rembrandt 235x300 Le secret pour s’amuser (+ progresser) en peinture

Portrait de la mère de Rembrandt

 

Admirez cette incroyable lumière qui élève littéralement la mère de Rembrandt à une stature sacrée.

 

 

Pierro della francesca m’a fait découvrir la fantastique participation de la perspective à la composition de toiles dont l’ampleur semble dès lors monumentale. Observez par vous-même !

 

La flagellation Piero della Francesca 300x210 Le secret pour s’amuser (+ progresser) en peinture

La flagellation

 

Regardez comme l’architecture et la perspective qui découle de cette oeuvre met en valeur son incroyable composition :

Le christ encadré par ces poteaux et le carrelage qui se referme sur lui, preuve d’un destin inéluctable + la pièce reculée par rapport aux personnages du premier plan qui montre à quel point le souvenir apparait lointain.

 

Et je pourrai vous parler encore de pleins d’autres maîtres et de leur conception (mais je n’ai pas le temps de le faire dans cet article).

Retrouvez régulièrement la rubrique l’Analyse du Dimanche où je vous fais part de toutes mes découvertes !

 

« Oui t’es bien gentil David, mais maintenant je fais quoi avec toutes ces découvertes ? »

Eh bien voici la réponse dans la deuxième étape !

 

 

2) Tester toutes nos découvertes pour enrichir notre peinture

 

Grâce à notre curiosité continuelle (curiosité qui s’accroît de plus en plus au fil des découvertes d’ailleurs !) nous avons pleins de nouveaux concepts et techniques que nous pouvons instantanément tester sur la toile !

 

C’est donc en nous amusant que nous découvrons de nouvelles manières de peindre (toujours plus incroyable les unes que les autres) !

 

NOTE : Si vous n’avez jamais peins ou que vous êtes débutant, il vous sera difficile de tester tout de suite ces techniques de grands maîtres.

Si par contre vous peignez déjà depuis un certains temps ou bien simplement que vous n’avez plus l’impression de progresser, vous pouvez tout de suite vous lancer et découvrir toutes les nouvelles facettes de la peinture grâce à ces maîtres de la peinture !

(vous pouvez consulter cet article qui explique encore mieux ces deux phases)

 

Eh oui, c’est de l’apprentissage continue que vient la clé : Votre culture se développe, vous découvrez des artistes incroyables et vous faites évoluer votre peinture grâce à eux… Tout en vous éclatant !

 

C’est grâce à toutes ces découvertes que ma passion pour la peinture c’est littéralement décuplée depuis cette année. Cela m’a entre autre poussé à créer ce blog pour partager avec vous mes acquis et mes découvertes au fil du temps…

 

Sur ces précieux conseils je conclue cet article en vous disant une chose : Régalez-vous.

David.

Les recherches courantes:

  • peindre commme rembrant (51)

24 réflexions au sujet de « Le secret pour s’amuser (+ progresser) en peinture »

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Jovette, je vais peut-être rédiger un article sur le sujet…
      Pour te donner quelque piste, il ne faut pas hésiter à utiliser beaucoup de blanc et un peu de jaune !

  1. fatiha

    bonjour david je tiens a te remercier vivement pour ce que j ai deja recu car tes explications sont si simples qu elles sont a la portee de tous et te remercie d avance pour ce qui va suivre car je sens que tes couriels vont me faire progresser merci david

  2. pierre

    bonjour David,tout jeune j’ai apprécié ces grands maitres.Ces tons terre,les contrastes,cette couleur toujours présente après tant d’années…
    Merci

  3. Daniel

    Bonjour David
    Excellent. Même pour le barbouilleur que je suis, on ne peut rester autrement que béa devant pareille merveilles.
    Daniel

  4. imen

    bonjour David
    merci pour ton encouragement, en fait j’aime la peinture mais j’ai jamais pris un pinceaux et fait u tableau
    je sais même pas les outils nécessaire, le type de toile, comment préparer sa toile, quand utiliser la peinture à l’huile et l’acrylique … je suis nulle en peinture et je compte sur ton site pour débuter
    merci

  5. Peter

    Plus qu’un conseil que tu livre c’est une sagesse élémentaire, apprendre des maîtres développe le goût, lire leurs vies aussi peut donner courage et inspiration.

  6. Danielle

    Bonjour David,
    J’ai beaucoup aimé cet article. Tu me fais voir les choses différemment et j’apprécie beaucoup ton optimisme et surtout tu me donnes le goût d’apprendre. Merci

    1. David Braka Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire Danielle, c’est clair que quand on commence à s’intéresser à ces peintres on va de découvertes en découvertes et on a du mal à s’arrêter… C’est vraiment une spirale positive.

  7. ricco

    l’étude des grands maîtres me semble assez incontournable, il me semble que c’est une démarche élémentaire, fondamentale, mais bon, je vois des gens qui pensent pouvoir s’en dispenser, tout comme ils préfèrent ignorer la perspective, on voit les résultats…
    en revanche, pour moi, il n’y a pas de  » recettes  » il faut travailler, c’est tout, les maîtres qu’ on nous montre : ils n’en sont pas arrivés là par hasard, ni comme ça du premier coup. aucun d’eux n’est arrivé à ce point sans avoir aussi essuyé pas mal de déboires, il faut se rendre à l’évidence, si c’était facile ça se saurait, décider de peindre n’est pas choisir la facilité, il faut savoir être humble et opiniâtre, se remettre en cause en permanence, chaque tableau est une nouvelle aventure.
    mais c’est une aventure passionnante
    Ricco

    1. David Braka Auteur de l’article

      1 milliards de fois d’accord avec toi Ricco, tu as tout simplement tout résumé

  8. ricco

    le secret c’est qu’il n’y a pas de secret, travailler, c’est tout, être rigoureux, ne pas tenir compte des avis par trop flatteurs, nos proches ne sont pas forcément des connaisseurs, les forums ne sont que des ramassis d’autres flatteurs complaisants à l’extrême, pressés de mettre leurs barbouillages en ligne de toute urgence, tenter d’atteindre ce à quoi on souhaite arriver, recommencer, ne pas se décourager, c’est dur, c’est parfois éprouvant, mais personne n’a jamais dit que c’était facile, certains peintres ont autant détruit qu’ils ont produit.Tiens, moi pour l’instant, je n’arrive pas vraiment à finaliser un travail, une partie va, pas l’autre, mais par rapport à l’époque où rien n’allait, j’ai au moins une partie qui va , je songe à découper les morceaux qui vont pour ne garder que ça !!!
    c’est un long chemin, dur comme un chemin de fer et les traverses sont nombreuses, les aiguillages aussi, les voies de garage, mais au bout de ce chemin il y a la grande gare illuminée , avec sa grande verrière,  » la gare St Lazare  » Monnet « 

    1. David Braka Auteur de l’article

      D’accord avec toi Ricco, le plus dangereux, c’est les flatteries. Alors oui c’est agréable mais ce n’est qu’une illusion. On croit qu’on est arriver au bout, qu’on a fait la toile parfaite et on ne cherche plus à progresser. Les critiques négatives nous permette de revenir sur terre et de s’arracher encore et encore pour toujours aller plus loin.

  9. Roy

    Salut David,

    Super motivant ton article :) Je suis d’accord avec toi, pour s’aérer la tête et entretenir son envie de progresser c’est important de côtoyer les grands maîtres. Après on peut s’intéresser à leur technique mais également à l’histoire du tableau en lui-même, de sa genèse. Si tu aimes découvrir des choses sur leur conception, il y a une série de podcast de Daniel Arasse qui est très bien! C’est un cd que tu trouveras à l’intérieur de son livre « Histoires de peintures ». Mais peut-être que tu en a déjà entendu parlé dans tes cours ;)

    1. David Braka Auteur de l’article

      Hello Roy, merci pour ton commentaire ! Je ne connais pas, je vais chercher ça merci !

  10. Mélissia's Art

    Contente de savoir que tu t’amuse en peinture. Je trouve que l’apprentissage à travers des cours d’histoire de l’art est une bonne base technique.
    il faut se faire plaisir en peinture comme en cuisine. Pour ma part c’est gràce aux études sup’ que j’ai vraiment conçu la peinture comme un jeu et une recherche et expériementation continuelle. C’est dans cet amusement que j’aime relever de nouveau challenge et c’est comme ceci je pense que chacun fait avancer l’art.
    En tout cas continue sur ton projet d’analyse du dimanche c’est très intéressant et si jamais tu recherche des sujets plus a porté philosophique et conceptuel à propos de l’art, autre que les artistes du 20ème siècle que tu étudiera dans quelques temps. Je te conseil de lire ce blog qui ouvre les esprits : http://reinc-art-nation.blogspot.fr/

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Mélissia,

      Merci pour ton message et merci pour le lien, j’y ai jeté un coup d’oeil ça à l’air intéressant !

  11. ricco

    salut
    bien sûr, côtoyer les grands maîtres !
    comme je dis souvent, on voit là où ils en sont arrivés, mais pas le temps et le travail que ça a fait
    je suis allé dernièrement au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris
    la première visite n’est en général qu’un survol
    ce que j’en retire, c’est que de ces toiles qui pour certaines ont maintenant plus de cent ans, c’est la liberté soudaine de leur peinture, passant de l’académique du six neuvième à l’impressionniste qui était déjà une vraie révolution, voici les modernes, qui ont envoyé sous les roses tout ce qui avait été fait,
    ce que j’en retire, c’est la liberté du peintre, pas de règles, rien d’imposé aucune compromission par rapport aux critiques et tendances de l’époque
    j’ai lu une fois sur un forum une personne qui mettait en avant son inculture, le fait de ne pas connaître les grands maîtres, leurs tableaux, leur évolution, leur histoire, paraîtrait que ça ne sert à rien
    on n’en est moins convaincu quand on voit les résultats, pour moi, décalque et remplissage, une sorte de canevas en peinture, suivis de commentaires flatteurs, oiseaux,, l’empressement d’aller mettre ça dans un garage à pixels,
    facile tout ça, mais au moins en ne comparant pas, en ne se documentant pas, en s’ébaubissant sur ses modestes productions, on est tranquille
    mais y a t il eu de grands peintres vraiment tranquilles ?
    oui, pour certains, une fois consacrés et bien rémunérés, ils ne font que se répéter jusqu’au bout !

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Ricco,

      D’accord avec toi, il a fallut bosser pour en arriver là et toujours s’accrocher… Je pense notamment à Rembrandt qui a continuer à peindre avec une force incroyable jusqu’à la fin de sa vie alors que plus personne ne s’intéressait à lui

  12. Baraffe

    une technique pour faire de fin trais ??? j’ai essayer des pinceaux a UN seul poil ou trés peu je n’y arrive pas.. j’ai essayer de liquéfier ma peinture pareil impossible … ! as tu une astuce ? Merci d’avance de ta réponse !

    1. David Braka Auteur de l’article

      Bonjour Baraffe ‘excuse ma réponse tardive !), j’en parle pas mal dans la formation sur la précision, mais pour te donner déjà une astuce, ce que je te conseille c’est de traver ton trait et de l’affiner ensuite par ses bordures !

Les commentaires sont fermés.