[Interview] Mikaël Lery, spécialiste des Portraits


J’ai décidé d’interviewer Mikael Lery alias Smack car ses dessins m’ont vraiment impressionné. Entre finesse et réalisme hors norme, nous allons essayez de percer ses secrets qui lui permettent de faire la différence.

Note : Mikael a près de 10 000 fan sur sa page facebook, ce qui est assez énorme ! Pour voir l’integralité de son travail vous pouvez la consulter ici.

David Braka :Salut Mika ! Ma première question et simple mais ô combien importante : depuis quand dessines-tu ?

Mikaël Lery : Salut David ! Alors je dessine depuis que j’ai 12 ans à peu près et j’en ai 25 aujourd’hui. Quant aux portraits, ça fait 2-3 ans environ.

D.B : Donc qu’as-tu commencé à dessiner au départ ? Qu’est-ce qui t’as donné envie de passer au portrait ?

M.L : Je recopiais surtout des personnages de BD, comme Spirou au début, et ensuite Lanfeust. J’ai toujours été fan de BD.

Pour les portraits, j’ai toujours trouvé ça super beau et mon père en faisait beaucoup au crayon et à la peinture. Du coup j’ai voulu essayer. Je l’ai regardé faire durant 2 après-midis et après j’ai essayé.

D.B : Donc il y a deux choses très intéressantes à tirer de ce que tu me dis là :

  • commencer par s’entraîner sur des choses qu’on aime

  • s’appuyer sur les proches qui ont les même passions que nous

M.L : Exactement !

D.B : Et du coup comment s’est déroulé ton tout premier portrait ?

M.L : Mon tout premier c’est celui-là :

mika premier portrait 200x300 [Interview] Mikaël Lery, spécialiste des Portraits

J’avais pas choisi un portrait très difficile pour commencer, il n’y a pas de rides par exemple. Je l’ai aussi choisi avec des gros yeux parce que c’est ce qui me paraissait le plus important. Et aujourd’hui encore.

En fait j’ai l’impression que si les yeux sont réussis le reste le sera aussi, et c’est le premier truc que l’on voit dans un dessin, du moins c’est ce que je pense. Et vu que c’est quand même une des parties les plus dures à dessiner, disons que quand c’est fait le reste en découle. Enfin ce n’est qu’une impression parce que les cheveux, les lèvres, tout ça c’est pas si simple à faire non plus !

Mais ça ne m’as pas empêché de bien galérer, j’ai beaucoup gommé, et les cheveux je ne les avait pas vraiment fait, je trouvais ça trop difficile au début.

D.B : Donc tu as quand même bien progressé depuis ton tout premier portrait même si celui-ci était déjà de bonne facture.

Comment expliques-tu cette progression ? Qu-est-ce que tes derniers portraits ont de plus que tes premiers portraits ?

M.L : Au début je voulais aller vite, et quand je sentais que j’approchais de la fin, je me dépêchais en bâclant un peu…

Pour moi, là où je me suis le plus amélioré, c’est pour les cheveux. Au début j’avais la flemme et peur de les faire. Maintenant j’adore ça et j’y passe énormément de temps, quitte à faire cheveux par cheveux dans certain cas.

Enfin voilà, disons pour résumer que je prends plus mon temps, je fais plus attention à chaque détail et j’ai aussi du meilleur matériel, comme une nouvelle table à dessin inclinable ,au lieu d’un vieux bureau mal éclairé notamment.

D.B : Oui c’est sûr que le dessin comme la peinture sont des arts qui demandent de la patience et c’est une erreur courante que de vouloir rapidement terminer une œuvre !

La peur de ne pas y arriver aussi comme l’illustre ton exemple mais tu as réussi à la dépasser et aujourd’hui on voit que les cheveux sont un des éléments clé de tes compositions c’est ça le paradoxe !

72518 465811020145975 2115492254 n [Interview] Mikaël Lery, spécialiste des Portraits

M.L : C’est clair ! Mais bon je pense que c’est normal, à force de faire des erreurs et de les corriger sans cesse.

D.B : Je te suis totalement, je pense qu’il faut se lancer au début sans chercher la perfection. On s’améliore peu à peu et on s’en rapproche de toute façon peu à peu, même si on en est loin !

J’aimerai te poser une question profonde : Quel est ton but lorsque tu réalises un portrait ? Qu’est-ce que tu te dis avant de démarrer ton portrait ?

M.L : Au départ j’ai une liste de toutes les personnalités que j’aimerais dessiner, et souvent pendant une heure ou deux je prends quelques noms et je cherche, je cherche… Quand j’ai trouvé quelques photos qui me plaisent je regarde s’il n’y a pas déjà eu des dessins dessus, et quand c’est le cas j’essaie de faire mieux.

J’essaie de trouver des photos où le sujet a une pose spéciale ou une expression de visage intéressante.

 

 

D.B : Donc finalement tu es assez exigeant avec tes modèles, un peu comme moi !

 

 

M.L : Oui carrément, avant de me décider je passe énormément de temps !

Par exemple j’adore Clint Eastwood et j’avais décider de le dessiner. J’ai remarqué que tout le monde le dessinait vieux mais moi je le préférais jeune, dans les western ou l’Inspecteur Harry.

J’ai donc cherché encore et encore jusqu’à trouver LA photo qui me saute aux yeux. En plus personne ne l’avait faite, je me suis donc dit « je fonce ».

 

 

320648 448168495243561 696701580 n [Interview] Mikaël Lery, spécialiste des Portraits

 

 

 

D.B : C’est clair que beaucoup de modèles sont repris à l’infini, notamment en dessin, un peu moins en peinture.Tu veux donc te démarquer des autres dessins, c’est un aspect intéressant !

Pour compléter ma question précédente, j’aimerais te demander la chose suivante : Quels sont tes intentions, au niveau du rendu final, lorsque tu dessines ?

 

M.L : Je t’avouerai que je n’y ai pas vraiment réfléchi.

 

D.B : C’est clair que c’est pas toujours facile de prendre du recul sur sa propre manière de procéder. On fait souvent ça machinalement, c’est l’inconscient qui emmagasine nos astuces. Ce qui fait que souvent on ne sait pas exactement comment on s’y prend.

 

 

M.L : Je pense que j’essaye de me rapprocher le plus possible de la photo. Quand on me dit « putain je croyais que c’était une photo » ça me fait vraiment super plaisir.

 

 

D.B : Tu essaies donc d’être le plus précis possible. C’est vrai que lorsqu’on arrive à devenir très précis on sort déjà du lot vu que peu de personnes font l’effort d’y parvenir.

Et du coup, comment t’y prends-tu ? Tu aurais quelques astuces à nous donner pour que le dessin se rapproche le plus possible d’une photo ?

 

 

M.L: Exactement. Par exemple pour celui que je fais en ce moment je fais vraiment perle par perle en ce qui concerne le collier.

 

J’imagine que chacun fait à sa manière mais moi je sais que je procède de la manière suivante : je trace les contours avec des traits très fin, sans vraiment faire attention à la précision. Ensuite j’appuie un peu plus sur mon crayon tout en faisant plus attention à mon application. Puis je procède en dessinant chaque parties en détail, une après l’autre. Je commence toujours par l’œil de gauche sur la feuille, le sourcil, les ombres autour, puis la courbe du nez, la bouche, et je remonte pour faire l’autre œil. Ensuite les oreilles, puis les cheveux, et je termine par le reste.

 

Pour le cheveux j’ai maintenant développé une technique : je trace au trait fin les cheveux, et ensuite avec le crayon le plus gras possible je fais toutes les parties les plus foncées, et je progresse vers le plus clair, surtout pour les cheveux blond.

 

 

 

D.B: J’aime aussi procéder partie par partie, on voit concrètement notre travail qui progresse et ça nous permet donc de rester motivé.

Je suis bien obligé de te poser la question suivante :Que penses-tu de la peinture ? Tu en as déjà fait ?

 

 

 

M.L : Je n’ai jamais vraiment été attiré… Ma mère et mon père peignent à l’eau et à l’huile et je trouve ça beau mais je ne sais pas, ça ne m’attire pas.

Après je ne dis pas que je n’en ferais pas, mais pour le moment je n’en ai pas envie. Je préfère le noir et blanc, et pour ça je trouve que les crayons sont plus intéressants que la peinture.

 

 

 

D.B : C’est vrai que ce qui peut être un obstacle en peinture pour beaucoup de monde, c’est de se dire qu’il faut une toile, des pinceaux, des tubes de peinture et peut être plein d’autres choses alors que pour le dessin seulement une feuille et un crayon peuvent suffire.

D’ailleurs au départ moi non plus je ne voulais vraiment pas démarrer la peinture à l’huile, j’étais bien avec le dessin.

Une de mes dernières questions : Qu’est-ce que le dessin t’apporte au quotidien ?

 

 

 

M.L : Ça me fait du bien, je dessine quand je ne sais pas quoi faire, quand je ne suis pas bien, quand je suis bien, je dessine pratiquement tout le temps !

Aussi ça me permet d’être fier de moi, sans être prétentieux ou quoi que ce soit, je suis content de ce que je fais, et qu’on me dise que c’est super… ça me fait très plaisir aussi !

Après je n’ai pas de mot précis pour dire ce que ça m’apporte mais j’imagine que tu as compris ce que je voulais dire.

Ça me fait du bien, et ça me permet de ne penser à rien d’autre, quand je dessine je ne fais que ça, en écoutant de la musique.

 

 

 

D.B : Oui je vois parfaitement et je fais exactement la même chose, de la musique lorsque je peins et on est dans un autre monde, c’est assez magique

 

Si tu avais un mot, un message à dire à tout ceux qui dessinent, tu leur dirais quoi ?

 

 

 

M.L : C‘est une passion, on ne fait pas ça pour les autre à la base, mais pour soi. Donc si on aime ça il faut le faire, comme toutes les passions.Il faut aller le plus loin possible. Et surtout ne jamais laisser tomber.

Souvent quand je démarre un dessin, je me dis que ce que je suis en train de faire est loin d’être génial, et au final plus je progresse dans l’avancement de mon portrait et plus je me rend compte que c’est beau. C’était donc seulement une impression de départ.

Donc ne pas laisser tomber et toujours finir ce qu’on a commencé.

 

D.B : C’est noté !

Merci beaucoup Mika de m’avoir consacré une partie de ton temps, c’était très intéressant !

 

M.L : Avec plaisir !

 

 

Pour voir tous les dessins de Mikaël et le suivre régulièrement, c’est sur sa page facebook que ça se passe !

 

 [Interview] Mikaël Lery, spécialiste des Portraits

Les recherches courantes:

  • comment peindre a l huile les rides sur un portrait (1)

3 réflexions au sujet de « [Interview] Mikaël Lery, spécialiste des Portraits »

  1. houda

    wow!!!je trouve cette interview très très intéressante,vraiment j’ai appris beaucoup de choses de ce dessinateur talentueux,je te remercie David de nous l’avoir fait connaître,moi aussi j’adore le dessin et j’ai trouvé tous les conseils dont j’avais besoin ,j’ai aussi trouvé des solutions à mes problèmes en dessin!!merci encore David

Les commentaires sont fermés.