Interview : Célia H., dessinatrice de talent

Comme je le dis toujours : en peinture, tout part du dessin selon moi, la peinture est la suite logique du dessin.

C’est pourquoi j’ai décidé ces jours prochains d’interviewer quelques dessinateurs de talents afin d’en apprendre plus sur leur eux et leurs secrets…

Aujourd’hui j’ai l’honneur d’interviewer Célia H. (que j’ai d’ailleurs le plaisir de connaître personnellement), 18 ans et dessinatrice talent ! (Pour consulter sa page facebook avec tout ces dessins, c’est ici !)

David Braka : Salut Célia !

Célia H. : Salut David !

D.B : Alors première question classique : Depuis quand dessine-tu ?

C.H : Alors réponse classique : depuis que je sais tenir un crayon !
Je m’y suis sérieusement mise à l’école primaire, et depuis un an environ j’ai aussi commencé les portraits.

D.B : Donc en un an seulement tu as atteint un formidable niveau dans le domaine du portrait ! Comment étaient tes premiers portrait ? Tu as beaucoup progressé par rapport à ton tout premier ?

C.H : Mon tout premier c’est celui de Django Reinhardt (voir ci-dessous), il m’a pris environ 2-3h, à savoir que mes derniers portraits ont duré plus de 10h… Donc oui je pense que j’ai pas mal progressé, j’essaie de me rapprocher peu à peu de l’hyperréalisme (ça ne fera pas l’unanimité parce que certains disent que c’est du photo-copiage ) en m’attardant le plus possible sur les détails et les nuances…
Mais la chose n’est pas simple !

django 300x233 Interview : Célia H., dessinatrice de talent

D.B : Donc toi, tu souhaite réaliser le plus précisément possible ton portrait, dans quel but ?

C.H : J‘aime que la technique soit peaufinée et au top, je suis hyper perfectionniste. Du coup mon but c’est d’arriver à un résultat meilleur que le modèle original et de réussir à véhiculer des ressentis qui peuvent être présents sur l’image (ça dépend, après quand on me demande un portrait, parfois il n’y a pas vraiment de ressenti dans une gamine qui se prend en photo devant sa glace !)… En fait mon but au niveau du portrait c’est la prouesse technique, un peu comme Paul Cadden.

nelson 195x300 Interview : Célia H., dessinatrice de talent

D.B : C’est très intéressant parce-que c’est un peu la même réponse que j’aurai donné, notamment le fait d’apporter quelque chose en plus pour faire ressortir l’émotion du modèle.

C.H : Oui voilà.

D.B : Et finalement, comment t’es venue cette passion du dessin ?

C.H : Ça doit venir de l’observation de mon environnement, je suis hyper curieuse ! Et j’ai du avoir envie de savoir dessiner tout ce qui me passe par la tête.

D.B : Qu’est ce que le dessin t’apporte depuis que tu le pratique et au quotidien ?

C.H : Du plaisir, de la satisfaction, et ça meuble mes temps libres ! Et d’ailleurs il va faire partie intégrante de mon métier (designer automobile).

D.B : Quels sont tes 2/3 clés pour réussir au mieux ton dessin ?

C.H : Prendre mon temps, utiliser pas mal de duretés de crayons et bien observer son modèle sous tous les angles (bien plus simple quand c’est une photo)… Puis il faut que je sois bien installée avec de la lumière, un support un peu incliné et tout le matériel à portée de main parce que sinon je ne m’en sors pas.

D.B : Et au niveau de la technique pur, tu tente de jouer sur quels aspects ?

C.H : Les contrastes, c’est la base d’un dessin réussi selon moi et c’est pour ça que j’utilise des crayons du 2H au 9B et ma gomme mie de pain. Puis je dégrade quand il le faut. Pour lisser j’utilise pas mal l’estompe aussi, ça fond les nuances et ça peut même en ajouter !

D.B : Quel est ton avis sur la peinture ? Tu en as déjà fait ? Est-ce que tu pense que c’est une suite du dessin ?

C.H : J’aime bien la peinture mais à pratiquer c’est encore plus long que le dessin, pour corriger ses bêtises il n’y a pas de gomme…

J’ai un peu de mal, j’en ai fait un peu étant petite (essais à l’huile) et plus récemment de l’aquarelle (ça me plaît bien !).
Je ne sais pas si c’est une suite du dessin, c’est sur qu’il faut avoir des bases de dessins pour peindre, et des notions au niveau des couleurs, etc… Je pense que c’est quand même différent au niveau technique et rendu.

D.B : Même si tu peux quand même te corriger facilement en peinture à l’huile (à l’aquarelle c’est plus compliqué) !
Pour finir,
si tu avais un conseil à donner à tous ceux qui dessinent ?

C.H : De pratiquer un maximum, s’entraîner toujours, dès qu’ils ont un moment et d’observer ce qui les entoure… Un petit truc pratique : se balader avec un petit carnet de croquis et un crayon !

D.B :Oui ça c’est important, dommage que ça soit plus difficile de faire de la peinture partout !

C.H : C’est sur !

D.B : Merci Célia de m’avoir accordé ces quelques minutes pour cette petite interview, c’était vraiment très instructif, il y a pas mal de points interessants !

C.H : De rien et à bientôt !

Pour voir tous ses dessins, rendez-vous sur sa page facebook !

2 réflexions au sujet de « Interview : Célia H., dessinatrice de talent »

  1. David Braka Auteur de l’article

    Aucun problème, elle mérite vraiment d’être vu ! D’accord avec toi, c’est intéressant d’avoir ton point de vue sur ces différents aspects !

Les commentaires sont fermés.