Faut-il obligatoirement utiliser du Médium pour peindre ? Toutes mes explications

Le médium est-il indispensable ? Les caractéristiques (avantages et inconvénients) du médium + la conclusion sur le médium dans cette vidéo !

Les recherches courantes:

  • medium a peindre fait maison (2)
  • a quoi sert le medium a peindre (1)
  • a quoi sert medium a peindre et huile de lin (1)
  • how lin medium (1)
  • peindre sans medium (1)
  • utilisation medium glacis acrylique (1)

40 réflexions au sujet de « Faut-il obligatoirement utiliser du Médium pour peindre ? Toutes mes explications »

  1. Nicky

    Hello David, merci pour ta vidéo sur le médium…
    En ce qui me concerne, je n’utilise presque jamais du médium et quand j’en utilise ce n’est qu’a la fin de mon travail, car je commence avec juste de la térébenthine pour un jus, puis je continue avec l’ajout d’un peu d’huile mélangée a la térébenthine, enfin pour la dernière étape cela m’arrive de n’utiliser que le médium pour mélanger mes peintures.
    Quand a la peinture aux couteaux, directement du tube…
    Voilà pour moi…

    1. David Braka Auteur de l’article

      Hello Nicky, effectivement comme une sorte de glacis, pour finaliser la toile

  2. yohan

    Slt!
    Tout d’abord bravo pour ton site et toutes tes explications!
    Voilà, je fais des portraits au crayon noir et blanc; j’aimerais aujourdhui essayer de les faires a la peinture a l’huile!
    Par contre j’aimerai avoir plus d’info sur le procédé a suivre;par exemple, est ce que je peux commencer par faire l’esquisse avec peu de peinture+therebentine puis commencer a peindre avec le même melange en diluant de moins en moins et peut etre en rajoutant de lhuile de lin??ou aurais-tu un autre procedé pour avoir un rendu hyperéaliste?
    Merci d’avance!

    1. David Braka Auteur de l’article

      Hello Yohan,

      J’ai démarré le portrait depuis 2/3 mois et cela demande beaucoup de persévérance ! Pour ce qui est de la technique l’esquisse avec de la térébenthine se fait souvent (bien que moi je la fait quand même au crayon, plus précis je trouve).
      Pour ce qui est de diluer de moins en moins, je trouve ça assez casse-tête mais la technique doit être bonne aussi.
      Enfin pour l’huile de lin, c’est en général vers la fin que tu peux commencer à l’utiliser pour ne pas te casser la tête là aussi ^^.

      Pour un rendue hyperréalisme il faut déjà surtout s’entrainer et s’entrainer… la technique passe largement au second plan !

      En espérant t’avoir aidé,

      David.

  3. florence

    Merci pour toutes ces explications .perso j utilise therebentine et huile de lin
    En essayant de respecter la regle gras sur maigre.si je comprends bien cela veut dire que tu n utilises pas huile ? Donc peinture directement sortie du tube j aimerai en faire autant mais j ai peur de ne pas respecter cette fameuse reglegras sur maigre y a t il une facon de faire pour eviter lrs craquelures.

    1. David Braka Auteur de l’article

      Oui j’utilise simplement la peinture à l’huile directement sortie du tube donc pas besoin de se prendre la tête avec le gras sur maigre !

      1. florence

        donc pour resumer un jus pour demarer puis peinture direct (meme si il y a plusieurs couches? ) et eventuelement glacis avec huile a la fin.
        Des que je peux j essaye
        Merci pour tes infos precieuses

      2. touria

        bonjour,
        voila je peint depuis mon enfance,mais depuis que j ‘ai mes enfants je n’ai plus rien touché a la peinture , mais j’ai bcp imagination surtout dans les peinture florales et aussi en observant des mosaiques mon inspiration me rend folles est ce que cella est normale svp donnez moi vôtre avis car actuellement je prépare une futur exposition au maroc Merci

  4. deneza

    bonjour david ,j’ai utilsé du médium dans passé mais plus maintenant ,merci a toi pour ton petit commentaire fort sympathique a bientôt david

  5. therese

    Bonjour David,
    Le médium c’est de l’huile de lin si je comprend bien ou c’est autre chose? J’utilise de l’huile de lin, parfois pour que ma peinture soit plus malléable. J’apprécierais que tu en dises plus sur le ou les médiums de peinture à l’huile. J’aime ta façon d’expliquer. Merci de ta générosité.

    1. David Braka Auteur de l’article

      Hello Therese, oui je parlais bien de l’huile de lin. En ce qui concerne les autres médium je ne les connais pas bien car je ne m’y suis jamais intéressé plus que ça

  6. Carole

    Coucou David
    Ta vidéo est super intéressante comme d habitude mais peux tu pour la prochaine nous expliquer comment vernir un tableau avec un vernis définitif ??
    En effet j ai fait une huile il y a 1 an, j’ avais mis un vernis de reotuche mais maintenant on me dit de mettre un vernis définitif et j ai peur de saccager ma toile car parait il difficile à appliquer et les bombes peuvent provoquer des bulles. Alors que faire ??

    Merci d’ avance
    Amitiés
    Carole

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Carole,

      Je me souviens que ma professeur m’a récemment dit qu’on attendait généralement 4/5 ans pour appliquer le vernis définitif. Je crois que cela existe aussi en bombe, c’est quelque chose que je testerai surement bientôt… Dans tout les cas j’en parlerai sur le blog !
      En attendant le vernis à retoucher fait bien l’affaire je trouve

  7. laure

    hello David!

    Merci pour cette vidéo, je fais des essais techniques en ce moment même,une fine couche de médium pour « parer » ma toile avant de la vernir 48 h après et là,je suis en train de me dire que si j avais regardé ta vidéo avant ,j aurais peut être dû sauter cette étape….:)

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Laure,

      N’hésite pas à faire des tests ! Si c’est simplement la dernière couche, tu n’as plus ce problème de gras sur maigre donc tu peux largement essayer, ça donnera surement un bel effet !

      Dans cette vidéo je donne mon avis du moment sur le médium, mais ça ne veut pas dire qu’il est définitif et qu’il ne faut en aucun cas utiliser le médium !

  8. Mony

    Bonjour David,
    Merci pour toutes ces explications. Je ne peins pas à l’ huile depuis très longtemps et surtout je suis autodidacte. J’ ai donc commencé par demander conseil à une amie. Utilise du médium « maison » 2/3 térébenthine, 1/3 huile de lin. Oui mais la térébenthine s’évapore et au bout d’ un certain temps le médium n’ a plus la bonne composition !! Celui du commerce a toujours de la résine et sèche trop vite à mon gré donc je vais faire comme tu dis et ne plus en utiliser, d’ ailleurs je n’ en utilise déjà presque plus instinctivement un peu préoccupée par la règle -gras sur maigre-
    Tu nous a donné la bonne solution, merci encore.

    1. David Braka Auteur de l’article

      Hello Mony,

      Merci pour ton commentaire, il vaut mieux toujours faire au plus simple

  9. Noel

    bonjour David merci pour cette vidéo très claire. toujours en ce qui concerne le médium, quel médium utilise tu pour faire des « glacis » est ce un médium spécial ? merci a plus

  10. Claire

    Hello David,
    Merci pour tes conseils. Jusqu’à présent j’utilisais 1 /3 d’huile de lin pour 2/3 d’essence de térébenthine. Je vais essayer sans médium mais j’ai peur que la peinture soit trop opaque par exemple pour certains fonds ou ciels où je voudrais un peu plus de légèreté.
    A bientôt

  11. Marie

    Bonsoir David,
    Un grand merci pour tes conseils et tout particulierement celui ci l’utilisation des mediums est un vrai casse tete !

  12. Loïc

    Merci David, ton explication est très claire et tes arguments sont convaincants. Je jette mon médium à la poubelle :)

    1. David Braka Auteur de l’article

      Hello Loïc,

      Le but n’est surtout pas de faire en sorte que tout le monde jette son médium ! J’explique simplement dans cette vidéo mes raisons de m’en passer à l’heure actuelle (ici notamment le casse-tête du gras sur maigre, le manque de clarté quant à son utilisation…) mais je ne fais jamais une croix définitive sur quoi que se soit ^^.
      Ton médium peut éventuellement t’être utile pour réaliser des glacis d’ailleurs !

  13. abderrahman

    Bonjour David,

    Merci pour cette vidéo et merci pour toutes tes explications comme d’habitude elles sont toujours intéressantes

  14. ricco

    salut,
    moi aussi cette histoire de gras sur maigre, ça me prend la tête, on n’entend que ça, moi je n’ai pas vraiment de règle, souvent je commence par une mise en place légère à l’essence, mais aussi à l’acrylique, ensuite, j’évite le plus longtemps possible le médium, si ça marche, que ça prend sur les couches précédentes, pareil, j’y vais style sortie du tube, il m’arrive parfois de bricoler un peu en glacis avec le médium qui va bien, je suis allé l’année dernière dans un cours, mort de rire, certains avaient tout un assortiment de médiums, tout ça pour recopier les toiles des autres, technique ou technique au programme, je n’appelle pas ça de la peinture !

  15. ktyice

    Ok. J’aime utiliser le médium pour avoir une peinture « obeïssante » c’est à dire malléable. Pour le reste, je suis assez d’accord avec toi (n’oublions pas nos amis commerçants qui vivent des ventes).
    Peux-tu donner ton avis sur le siccatif ?
    Merci

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Ktyice, je n’utilise jamais de siccatif car c’est quelque chose qui me parait superficielle, je préfère laisser « la nature » agir sur le temps de séchage… De plus si le siccatif est dosé en trop grande quantité la toile peut se détériorer. Donc je n’en utilise pas pour ces deux raisons

  16. serge

    Tout ceci est très bien mais ne vaut pas pour toutes les techniques de peinture à l’huile. En effet, je ne vois pas comment l’ont peut se passer de médium lorsque l’on peint en glacis superposés, ces glacis, qui doivent être transparents, s’obtenant précisément en diluant la peinture.

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Serge, je suis d’accord avec toi, pour les glacis le médium est indispensable. (mais pour le reste ça ne l’est pas du tout !)

  17. Dave

    Je peint depuis plusieurs années et je n ai jamais eu de problèmes, sauf que depuis 2 ans je peint dans un autre pays plus chaud, Mexique , et peut etre j ai utilisé a outrance huile de lin pour mélanger ou rendre plus fluide ma peinture, résultat , mes peinture a plusieurs endroits craquelles…….. surtout aux endroits qui n a pas beaucoup d épaisseurs, d apres toi si je repose au pinceau une peinture pour cacher les imperfections , crois tu que le craquelage reprendra le dessus plus tard ???, merci

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Dave,
      Effectivement beaucoup d’huile de lin fait craqueler la toile ! Peut-être que le craquelage reprendra le dessus plus tard si tu le recouvres (je n’en suis pas sur, je vais me renseigner tiens !). Je pense qu’il vaut mieux tenter de le recouvrir, tu n’as rien à perdre ! Tiens-moi au courant

  18. linda

    merci tes explications sur les medium est très intéressante car au début j’en utilisait plus et maintenant…pratiquement plus. Mais es ce exact de penser que la peinture sèche plus vite si on y ajoute seulement quelques gouttes.

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Linda, oui effectivement cela peut permettre de faire sécher un peu plus vite la peinture car cela la dilue un petit peu ! Mais c’est une différence très minime

  19. Michiels P.

    Salut David,
    Je voulais te demander ton avis sur le sujet suivant : beaucoup de sites sérieux disent quel a peinture telle qu’elle sort du tube ne devrait plus être utilisée comme telle. Certains disent que la peinture se détachera du support et tombera en forme de poudre . Que penses-tu de cela? La cause principale de cela est que les huiles crues dans les tubes ont moins d’adhérence par rapport aux huiles cuites que préparaient les anciens peintres. Vu sous cette optique, on ne sait plus qui croire. La règle du gras sur maigre est un casse-tête, surtout quand on peint plusieurs toiles en même temps. En ce qui me concerne, je fais un pot de medium pour chaque toile. En fait c’est simple : je prends un pot que j’intitule du nom du sujet de ma toile. Ensuite je le rempli de térébenthine, avec laquelle je commence mon tableau. a chaque nouvelle séance , après un ‘séchage’ à souhait, je retrouve donc mon pot avec le medium que j’avais utilisé lors de la dernière séance. Il me suffit de rajouter un peu de medium et c’est reparti. Plus de casse-tête et on est certain que l’on respecte bien la règle du gras sur maigre. Ctineette façon me dispense de mesurer mes ingrédients, puisque à chaque fois j’ajoute du ‘gras’ :le medium, dans du maigre : la térébenthine.

Les commentaires sont fermés.