Comment réaliser des mélanges parfaits en 3 étapes

Réaliser de belles couleurs réalistes peut sembler difficile, seulement accessible aux plus grands artistes me diriez vous même ?

Eh bien mes amis, vous faites fausse route !

En avant pour un voyage dans le monde des couleurs…

Pour reproduire une couleur de manière pertinente, il y a trois étapes :

   1) L’observation

Pour réussir aussi bien votre dessin que votre peinture, il va vous falloir développer vos sens, et plus particulièrement celui de l’observation. Plus votre sens de l’observation va s’aiguiser et plus vous allez renvoyer une belle image à vos spectateurs.

Lorsque vous pratiquez le dessin, la peinture ou toute autre forme d’art, vous faites passer votre perception de l’environnement, c’est pourquoi il est primordial de développer ce sens afin d’éveiller un maximum d’émotions chez vos spectateurs !

Vous pouvez observer pleins d’éléments autour de vous tel que les formes, la perspective et les couleurs. Ici nous allons donc essayer de faire passer un maximum de choses grâce à la justesse de nos couleurs qui vont permettre de transmettre votre ressentie.

Tout d’abord vous allez observer attentivement la surface que vous souhaitez peindre (tel le chasseur qui traque sa proie) tout en notant les couleurs qui s’y trouvent.

J’en profite pour faire un petit rappel sur les couleurs :

  • bleu + jaune = vert

  • jaune + rouge = orange

  • rouge + bleu = violet

(Il faut bien revoir les bases de temps à autre hein !)

Après un entraînement de plusieurs images, vous verrez que cet exercice va devenir de plus en plus facile !

Passons à un petit jeu amusant : voici plusieurs couleurs, prenez un bout de papier, un crayon et notez en 30 secondes pour chacune d’entre elles les couleurs que vous mélangeriez pour arriver à ce résultat (faites-le vraiment c’est un entraînement très instructif!) :

1) Couleur 1 

2) Couleur 2 

3) Couleur 3

4) Couleur 4                                 

Les réponses dans un instant… ! Mais avant cela, voici la deuxième étape, celle de…

   2) L’appréciation

Vous devez maintenant évaluer dans quelles proportions vous allez introduire chaque couleurs pour que votre mélange soit semblable à celui désiré (tel le chasseur qui évalue la distance entre lui et la bête).

L’appréciation est primordiale pour donner douceur ou encore agressivité à votre œuvre, bref pour faire passer votre message. Ces différentes émotions sont donc transmises par les différentes tonalités et intensités que vous choisissez.

Afin d’exprimer au mieux votre potentiel, vous allez donc devoir travailler la notion de dosage des couleurs.

Faites l’exercice sur les couleurs précédentes en décrivant la quantité de couleur à mélanger (par exemple : une pointe de bleu, un peu de rouge, beaucoup de blanc…)

Il vous reste 1 minute… 5,4,3,2,1… posez les stylos !

Voici donc la correction, ce n’est pas une science absolut mais vous devez être plus ou moins proche de ces résultats :

1) ROUGE et BLANC (en quantité a peu près égale) + une (toute petite) pointe de NOIR

2) Il faut ici réaliser un gris de base donc : BLANC + un peu de NOIR + un peu de VERT (ou BLEU et JAUNE)

3)ROUGE + une petite dose de JAUNE + une dose de MARRON

4) BLEU très largement dominant + un peu de VERT + une petite dose de BLANC

Et maintenant de la théorie passons à…

   3) La pratique

Maintenant que vous avez en tête les couleurs nécessaires et leurs proportions, il est temps de passer à la pratique (tel le chasseur qui tire son coup de fusil) !

Si vous avez réalisé le petit exercice ci-dessus, je vous dis bravo, vous faites partie des 10% qui progresseront rapidement. Il vous faut absolument agir si vous souhaitez progresser sans vous contenter de seulement lire. C’est la clé de la réussite, et croyez moi, si vous suivez les conseils exposés ici (ou même ailleurs), vous atteindrez en quelques mois, ce qu’un autre atteindra en quelques années.

Plus vous allez peindre et mieux vous allez réussir vos mélanges, vous verrez c’est un cercle vertueux magique.

Pensez donc bien aux différentes couleurs et à leurs proportions après observation (de la bête) puis lancez-vous !

A vos pinceaux, prêt, partez ! (tel le chasseur qui… ok je me tais)

Votre ami,

David.

Les recherches courantes:

  • apprendre a peindre (890)
  • beige rosé (658)
  • couleur beige rosé (254)
  • peinture beige rosé (101)
  • rose beige (75)
  • comment faire du beige (67)
  • melange de couleur pour obtenir du beige (47)
  • couleur beige (45)
  • beige rosé peinture (45)
  • comment faire du beige en peinture (42)

7 réflexions au sujet de « Comment réaliser des mélanges parfaits en 3 étapes »

  1. Jean-François

    Article intéressant. Je pratique la peinture en dilettante et j’espère progresser. Je dois dire que les couleurs précises de vert et de bleu sont les plus difficiles à obtenir, en raison d’une infinité de nuances, contrairement au rouge et jaune, qui sont assez faciles. Il est également malaisé d’avoir de beaux roses vifs, du type fuchsia qui tire vers le violet et de beaux mauves et violets.

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Jean-François !

      Les vert et bleu sont effectivement des couleurs particulière au niveau des mélanges mais avec quelques petites astuces on peut réussir à les maîtriser !
      Sinon effectivement il est compliqué d’obtenir des roses vifs (bien que je ne les utilises pas).
      Au niveau des mauves et des violets, il te suffira simplement de travailler autour du rouge et du bleu. Avec l’expérience tu va très vite maîtriser ces dernières couleurs !

  2. Malu

    Bonjour,
    Je viens de faire connaissance de ce blog très sympa. Je suis moi même dessinatrice e je cherchais une lumière pour me dépanner d’un oil à 3/4 où l’iris se déforme (je n’ai pas de modèle!). Grace à vous je viens de sortir de mon impasse. Merci pour les explications très accessibles. Je profite pour suivre aussi la partie peinture. A nous les crayons!! N’arretez pas! Bien à vous. Malu

    1. David Braka Auteur de l’article

      Salut Malu !

      Je suis heureux que tu ai pu t’aider d’une manière ou d’une autre et effectivement le blog est aussi ouvert au dessinateurs, je le pratique moi même à la base !

      N’hésite pas si tu a une question,
      on se retrouve ici à très vite !

  3. Francis

    Salut David.
    Je découvre ton site. Vraiment sympa. Pas de prise de tête et il y a de la
    bonne humeur, ça décomplexe !
    OK pour commencer avec une boite à peinture de douze tubes à l’huile.
    Peux-tu en préciser les couleurs et la référence commerciale de chacune
    de même, la taille et le type de poil, pour les 3 ou 4 pinceaux de base.
    Enfin, y a t-il un grain de toile particulier pour un travail de débutant et suivant
    le motif ou le sujet à peindre (paysage, nature morte, portrait…) Merci.

  4. Bernard

    Bravo pour ce doc bien rédigé, bien clair.
    Je pratique depuis un certain temps déjà mais j’y ai trouvé beaucoup de choses intéressantes. Je fais parti d’un atelier pour le plaisir et je vais faire part de la découverte de ton site à l’ensemble de mes copains et copines.
    Merci encore

Les commentaires sont fermés.